Twitter Facebook Vimeo RSS
Recherche avancée  
account
 
 
Forgot your password ?

Alex Cretey Systermans

Slowdown

« La liberté de choix et d'intelligence en commun est contestée par l'exigence, en tous domaines, de (...)

« La liberté de choix et d'intelligence en commun est contestée par l'exigence, en tous domaines, de réponses immédiates. Désormais, la vitesse est vraiment devenue notre milieu, nous n'habitons plus la géographie mais le temps mondial. » Paul Virillio

Slowdown est une méditation sur le temps et la perception du temps. Une collection d'images sur le ralentissement, la contemplation et une volonté -toute politique - de nous rappeler à quel point nous allons trop vite.



+ Lien vers la série

erwan morère

Paris la nuit

n.c.



+ Lien vers l'espace d'Erwan Morère

christophe jacrot

Comment aimer Paris sous la pluie ?

Comment aimer Paris sous la pluie ? en regardant ces images... C'est en répondant pour une commande  (...)

Comment aimer Paris sous la pluie ? en regardant ces images... C'est en répondant pour une commande d'un guide touristique exigeant du soleil que m'est venu cette idée, en effet le temps étais désespérément pourri !

Un livre, "Paris sous la pluie", a été publié par les éditions du chêne.



+ Lien vers la série

Virginie Terrasse

Bobigny, terre des Sikhs

Arrivés dans les années 1980 et 1990, ils constituent une des composantes les plus méconnues de notr (...)

Arrivés dans les années 1980 et 1990, ils constituent une des composantes les plus méconnues de notre société : seule l’interdiction du port du turban à l’école, et le débat qu’elle a suscité, ont attiré l’attention des médias. Leur mobilisation pour le port du turban dans les établissements scolaires publics illustre bien ce phénomène : la loi de 2004 contre le port des signes religieux ostensibles à l’école laïque, tandis qu’elle visait le foulard islamique, conduit chaque année, à l’exclusion de quelques lycéens sikhs et a fait l’objet d’une campagne internationale de protestation au sein de la diaspora sikhe et en Inde.



+ Lien vers la série Bobigny, terre des Sikhs

Zara Samiry

Upside Down

Pour fuir le chômage et la crise, ou simplement pour donner un nouveau départ à le (...)

Pour fuir le chômage et la crise, ou simplement pour donner un nouveau départ à leur carrière, ils sont de plus en plus nombreux à quitter leur pays à la recherche d’une nouvelle terre promise.

Il ne s’agit pas d’immigration Sud-Nord, ni même Est-Ouest, mais d’un renversement des schémas devenus historiques : le Nord descend vers le Sud.



+ Lien vers la série

clara chichin

And now I'm saying "worst and worst" as he said. Rien. ne s'assagit

Clara Chichin a une pratique constante de la vidéo, l’écriture, la photographie sous forme de livres (...)

Clara Chichin a une pratique constante de la vidéo, l’écriture, la photographie sous forme de livres d’artistes, de vidéo ou d’accrochage.

Elle donne à voir des œuvres intimistes, introspectives, parfois poétiques.



+ Lien vers l'espace de Clara Chichin

faux amis

Vers le nord

Une série de Lucie Pastureau et de Lionel Pralus.
Vers le Nord, une fuite en avant. A la croisée d (...)

Une série de Lucie Pastureau et de Lionel Pralus.

Vers le Nord, une fuite en avant. A la croisée des chemins, on a pris toutes les directions, à bras le corps, on embrasse tous les possibles.

Ici, c’est la terre, la brique et le charbon, les pieds bien ancrés dans le sol et les yeux tournés vers le moindre soleil.
A bout de bras, on se soulève, on s’élève.

Nos bras qui forment un cercle parfait, que l’on referme sur nous, les mains liées, accrochées les unes aux autres.
Une ronde.

La symétrie, on la convoque, tiens prends l’appareil, portes l’enfant, et puis l’autre. Les bras jamais vides, jamais plus, puisque toujours un être à nourrir et une image à naître.



+ Lien vers la série

philippe servent

Marco Prince

Portrait du musicien et producteur Marco Prince, ex-chanteur du groupe FFF.

Portrait du musicien et producteur Marco Prince, ex-chanteur du groupe FFF.



+ Lien vers les portraits de Philippe Servent

Alex Cretey Systermans

Familiar

Alex Crétey Systermans est photographe diplômé de l’École des Beaux-Arts de Rennes et de la Villa Ar (...)

Alex Crétey Systermans est photographe diplômé de l’École des Beaux-Arts de Rennes et de la Villa Arson à Nice. Installé à Paris, mais voyageur avide, il mène de front ses projets personnels au long cours et des travaux de commande réguliers.



+ Lien vers l'espace d'Alex Cretey

romann ramshorn

Eldorado

Romann Ramshorn est un photographe français, né en 1977 à Brive-la-Gaillarde d'un père allemand et d (...)

Romann Ramshorn est un photographe français, né en 1977 à Brive-la-Gaillarde d'un père allemand et d'une mère dont les origines mènent à la Prusse-Orientale. Enfant, il grandit en Périgord dans une maison isolée au milieu des bois, sans eau ni électricité courante, puis au sein du petit village le plus proche. Ce vécu, pour le moins original, marquera profondément son imaginaire et sa représentation du monde.



+ Lien vers l'espace de Romann Ramshorn

huma

Wargames II de Frédéric Pauwels

16 décembre 1944, 5h30 du matin commence près de Rocherath, dans les Cantons de l'Est, la dernière o (...)

16 décembre 1944, 5h30 du matin commence près de Rocherath, dans les Cantons de l'Est, la dernière offensive d'Adolf Hitler. Objectif : foncer à travers l'Ardenne belge, franchir la Meuse et reprendre les infrastructures portuaires d'Anvers, pour couper en deux le front allié. Dès 5h30 du matin, un déluge de feu s'abat sur les avant-postes américains suivis par l'assaut des unités d'infanterie et la percée des colonnes blindées. La surprise est totale du côté des alliés convaincus que l'armée du Reich est à bout de souffle. Avec la complicité du 101st Airborne Division Belgian Friendly, des reconstituants ont accepté de passer devant l'objectif de l'appareil-photo en répondant à la question du photographe "Mettez-vous à la place du soldat s'abritant dans son foxhole luttant contre le froid et la riposte allemande!"



+ Lien vers la série Wargames II de Frédéric Pauwels

Rafael yaghobzadeh

Sous les barricades

Anti-government protestors stand on a barricade at the entrance of Kiev's Independence square.

Anti-government protestors stand on a barricade at the entrance of Kiev's Independence square.



+ Lien vers la série

romain leblanc

L'échappée

En 2009, j’ai répondu à l’invitation d’amis estoniens en me rendant dans leur pays. Séduit par la di (...)

En 2009, j’ai répondu à l’invitation d’amis estoniens en me rendant dans leur pays. Séduit par la diversité et la beauté des paysages, j’ai écrit, dès mon retour, un projet inspiré par le mythe d’Adam et Eve. J’ai souhaité ouvrir le projet en invitant d’autres personnes à prendre part à cette aventure photographique.



+ Lien vers la série

amélie chassary

Portraits et parodies

Les parodies, une façon ludique de s'approprier les objets du quotidien et de se moquer de la sociét (...)

Les parodies, une façon ludique de s'approprier les objets du quotidien et de se moquer de la société de consommation.



+ Lien vers l'espace d'Amélie Chassary

emmanuel vivenot

Wolves and Mountains

La montagne est un milieu particulier à l'origine d'une longue tradition de combattants habitués à s (...)

La montagne est un milieu particulier à l'origine d'une longue tradition de combattants habitués à ses rigueurs.

Dans l'armée française, les troupes de montagne sélectionnent chaque année les meilleurs éléments pour constituer leurs différents groupes de commandos, petites unités d'élite destinées aux missions à haut risque et au renseignement, dans la lignée des maquisards de la Résistance.

Cette série retrace une semaine de tests intensifs où de jeunes soldats se confrontent à la montagne, et à eux-mêmes.



+ Lien vers la série

Camille Lepage

ASSIGNMENT République Centrafrique

Camille Lepage se trouve actuellement en République Centrafrique et est disponible pour un travail d (...)

Camille Lepage se trouve actuellement en République Centrafrique et est disponible pour un travail de commande. Vous pouvez la contacter aux numéros suivants - +23672213824 ou +23670138839.



+ Lien vers l'espace de Camille Lepage

Dorothée Smith

Löyly

In the finnish language, the word Löyly describes the raising of a healthy smoke resulting from the  (...)

In the finnish language, the word Löyly describes the raising of a healthy smoke resulting from the transformation of matter (water -> steam), allegoric of the mutation of gender. The series displays unvegetated landscapes, where everything looks asphyxiated by an environment troubled in its ecosystem, since the beginning of the nuclear age. Haze, blur and smoke stand for the rhethoric of the gender trouble (Judith Butler, 1989), embodied by portraits of transgendered, or perhaps genderless characters. These opaque atmospheres point out to dissolved identities, transitioning bodies and the indeterminacy of identity, in a collapsing post-modern world in which the sense of things is decaying, under a fluffy layer of disenchantment.



+ Lien vers la série

erwan morère

Malmousque

Le problème avec la photographie d’Erwan Morère, c’est qu’une fois accroché, happé, emporté, on a vr (...)

Le problème avec la photographie d’Erwan Morère, c’est qu’une fois accroché, happé, emporté, on a vraiment plus envie d’en sortir, de s’en échapper parce qu’il nous amène dans des territoires inconnus à ce jour qu’il nous fait découvrir.

Malmousque est une série sous-marine réalisée à Marseille pendant l'été 2013.



+ Lien vers la série

Lionel Pralus

Les bras à terre

1 mois / un journal / par petites bribes se superposant au paysage / observations / tout se fond
Sé (...)

1 mois / un journal / par petites bribes se superposant au paysage / observations / tout se fond

Série de 31 photographies, réalisée dans le cadre d'une résidence à l'aparté,
lieu d'art contemporain du Pays de Montfort, en avril 2012.

Edition de deux posters 50x60cm en 1 000 ex.



+ Lien vers la série

philippe chancel

Workers

In Workers Emirates, Philippe Chancel focuses on the human figure of the foreign workers, modern sla (...)

In Workers Emirates, Philippe Chancel focuses on the human figure of the foreign workers, modern slaves subjugated and used by a power that is almost invisible. Following the example of reportage, Philippe Chancel lays the foundations for a global reflection on this social issue, seeking to discover the implications of class relations in the near future. The appearance of a new type of mercenary certainly marks the beginning of a global economic war. With his work, Philippe Chancel questions the photographic image on its ability to still be able to say something, to still transmit the real.



+ Lien vers la série Emirates

pierre faure

Un mexicain à Paris

Cette série retrace le parcours fulgurant d'un poète mexicain échoué à Paris.

Cette série retrace le parcours fulgurant d'un poète mexicain échoué à Paris.



+ Lien vers la série

faux amis

Portrait d'un village

Accueillis en résidence dans le village de Savins pendant quatre mois, les membres du collectif ont  (...)

Accueillis en résidence dans le village de Savins pendant quatre mois, les membres du collectif ont travaillé à différents projets avec les habitants de la région. Ici, chacun était libre de venir trouver les Faux Amis avec un souvenir ou une histoire, afin de la remettre en scène, le quotidien se voyant habité par cette histoire.



+ Lien vers la série

Chassary&Belarbi

La Galerie Rauchfeld présente Résonance, nouvelle série du duo d’artistes

La série de photographies Résonance, traite du rapport entre les individus et la nature où l’harmoni (...)

La série de photographies Résonance, traite du rapport entre les individus et la nature où l’harmonie échappe au raisonnement de la logique. Pour illustrer cette problématique, nous avons choisi de nous questionner sur les interactions qui existent entre les différents degrés du visible. Les volumes, les couleurs perturbent la lisibilité et peuvent nous plonger, à la fois dans le réel, la fiction et le non-sens. Dans les mises en scènes, les personnages spectateurs se confrontent à nos fantasmes esthétiques; où les sujets sont témoins des installations éphémères et la photographie le fruit de cette rencontre.



+ Lien vers la galerie Rauchfeld

maria-letizia piantoni

Présences absences

Villes, lieux de passage, lignes de force, vertige des images et des sons. Ville mouvement, dans une (...)

Villes, lieux de passage, lignes de force, vertige des images et des sons. Ville mouvement, dans une architecture qui par essence évoque l’idée d’un espace stable.

Liée au déplacement de l’homme, cette représentation de la ville ne peut être dissociée du mouvement même de l’homme.

Présences absences, idée de répétition, identités confondues
Equilibre stable, équilibre instable ; mental, moral, physiologique…..
Ou … sentiment intime de la mouvance universelle de la matière et des êtres…



+ Lien vers la série

Page suivante