Twitter Facebook Vimeo RSS
Recherche avancée  
account
 
 
Forgot your password ?

Emmanuelle Coqueray

Terrain vague

Il y a quelque chose de mort dans les photos d'Emmanuelle Coqueray : ses paysages sont des cons (...)

Il y a quelque chose de mort dans les photos d'Emmanuelle Coqueray : ses paysages sont des constats d'apocalypse écologique ou urbanistique, quand ce ne sont pas des rebuts photographiés à raz de terre. Ces images séduisent pourtant. A quoi tient leur charme ? Qu'est-ce qui m'incite à penser qu'elles ne viennent pas appuyer le constat d'un monde à la dérive ? Qu'elles traquent autre chose ? 



+ Lien vers la série

Jérémy Saint-Peyre

Peut-être que ce sera la fin de la souffrance

Les Syriens étaient opprimés, les Palestiniens n'étaient pas les bienvenus et les Kurdes étaient per (...)

Les Syriens étaient opprimés, les Palestiniens n'étaient pas les bienvenus et les Kurdes étaient persécutés. Avec la guerre qui fait rage depuis 2011, ils ont dû choisir entre la survie sous les bombes dans les zones libérées, la vie avec la menace des forces de sécurité d'Assad dans les provinces contrôlées par le régime, subir la cruauté de groupes radicaux... ou fuir.



+ Lien vers la série

Marikel Lahana

Photographic panic

Dégagée d'une capture de l'instant, les images de Marikel Lahana sont une remise en scène du perçu.  (...)

Dégagée d'une capture de l'instant, les images de Marikel Lahana sont une remise en scène du perçu. Il lui importe de saisir en chaque personne sa difficulté propre à être. Le corps à lui seul capte et structure le visible, offrant à notre regard la « perfection indelebile de l'accident personnel » (M. Duras) .



+ Lien vers les séries de Marikel Lahana

Fukushima Nogozone

Revenir sur nos pas

Dans cette nouvelle série, nous avons voulu  souligner ce choc violent perçu par les  (...)

Dans cette nouvelle série, nous avons voulu  souligner ce choc violent perçu par les habitants de Fukushima à leur retour. Nous avons demandé à d'anciens residents, parfois les propriétaires des lieux, de revenir dans leur commerce ou leur école, de pousser les portes de ces lieux autrefois banals. 

Nous avons aussi demandé à certains habitants de la region de Fukushima de se rendre avec nous dans cette zone devenue interdite. Une façon pour eux d'avoir un regard direct sur les consequences de cette catastrophe. 



+ Lien vers la série

Jérémy Saint-Peyre

Hors Syrie, hors camps

Depuis le début de la révolution Syrienne il y a maintenant presque trois ans, les syriens fuient le (...)

Depuis le début de la révolution Syrienne il y a maintenant presque trois ans, les syriens fuient les combats, la pauvreté, les groupes radicaux, etc. Certains restent en Syrie, d'autre parviennent a passer dans des pays frontaliers. En Turquie, les camps de réfugiés sont pleins, les conditions y sont relativement bonnes mais une partie des réfugiés n'y on pas trouvés de place, ils sont livré a eux même, sans statut légal...



+ Lien vers la série

Benjamin Mengelle

Hotel Pernety

Suite à l'évacuation du camp de migrants de la halle Pajol dans le 18ème arrondissement de Paris, un (...)

Suite à l'évacuation du camp de migrants de la halle Pajol dans le 18ème arrondissement de Paris, une quarantaine de migrants pour la plupart Soudanais, ont été hébergé et nourris par Emmaüs dans un ancien hôtel du 14ème arrondissement de Paris, l'hotel Pernety, réquisitionné par la mairie de Paris. Il y aurait une vingtaine de centre d'hébergement comme celui-ci répartie sur Paris et sa proche banlieue. Ici, presque tous les jours des associations viennent recenser les migrants et prendre en charge les demande d'asile et enclencher des démarches administratives.



+lien vers la série

Plume Heters Tannenbaum

Bedroom

Puisque le corps est liberté il peut donc se laisser être objet. Le travail de Plume Heters, toujour (...)

Puisque le corps est liberté il peut donc se laisser être objet. Le travail de Plume Heters, toujours accumulatif, est construit en deux parties : le sociétal, visible mais ici poussé à bout, et l'intime qui doit justement être exhibé. 



+ Lien vers le profil de Plume Heters

Camille Michel

Les Derniers Hommes

La série Les Derniers Hommes, a été réalisée à Uummannaq une petite île au nord du Groenland. E (...)

La série Les Derniers Hommes, a été réalisée à Uummannaq une petite île au nord du Groenland. Elle raconte l'histoire d'un peuple Inuit tiraillé entre modernisme et tradition, désastre écologique et grandeur, abandon et résistance.

Un paysage aussi beau qu'inquiétant... 



+ Lien vers la série

Elodie Guignard

Narcisse ou le souffle renversé

Elodie Guignard photographie cette fois des jeunes femmes qu'elle nomme Narcisse, après avoir photog (...)

Elodie Guignard photographie cette fois des jeunes femmes qu'elle nomme Narcisse, après avoir photographié des jeunes hommes qu'elle aurait pu nommer Echo. 



+ Lien vers la série

Adrien Selbert

Srebrenica, nuit à nuit

Le 9 juillet 1995, l'armée serbe attaque l'enclave musulmane de Srebrenica. Près de 8000 hommes (...)

Le 9 juillet 1995, l'armée serbe attaque l'enclave musulmane de Srebrenica. Près de 8000 hommes seront massacrés en 3 jours. En Bosnie, comme dans le reste du monde, l'ancienne cité thermale devient le symbole de la barbarie en ex-Yougoslavie. 20 ans plus tard, la ville semble figée dans l'obscurité de son histoire. Une nouvelle génération erre dans ses vestiges. Elle a l'âge du génocide.



+ Lien vers la série

Nicolas Datiche

Aokigahara, la forêt des suicides.

Au pied du Mont Fuji, la mer d'arbres "Aokigahara" est tristement connue pour être la forêt des suic (...)

Au pied du Mont Fuji, la mer d'arbres "Aokigahara" est tristement connue pour être la forêt des suicides. 



+ Lien vers la série

Berangere Fromont

Aether

L'aether est partout mais invisible. Toujours en mouvement il permet à la lumière de se propage (...)

L'aether est partout mais invisible. Toujours en mouvement il permet à la lumière de se propager. En même temps indéfinissable et insaisissable par nature. En philosophie antique, l'aether était le cinquième élément, matière des corps célestes. Il personnifiait le ciel dans ses parties supérieures. L'âme tirerait son origine de ce cinquième élément.



+ Lien vers la série

Benjamin Filarski

Sangatte sans toit

Près de 3.000 personnes s'agglutinent sur les côtes de la Manche, dans un nouveau campement ins (...)

Près de 3.000 personnes s'agglutinent sur les côtes de la Manche, dans un nouveau campement insalubre. Sur place, les associations, débordées, tirent le signal d'alarme.



+ Lien vers la série

Guillaume Chauvin

Le vie Russe

Enquête contemporaine, Le Vie russe est le panoramique d'une année entre Moscou et Vladivostok, (...)

Enquête contemporaine, Le Vie russe est le panoramique d'une année entre Moscou et Vladivostok, rythmée par une longue halte en Sibérie. Sans contrainte artistique ou journalistique, Guillaume Chauvin propose un diaporama kaléidoscopique basé sur l'expérience vécue du quotidien, à l'instar du «point de vue documenté» cher à Jean Vigo et Chris Marker. Le Vie russe n'est ni un outil de compréhension ni un outil de démystification.



+ Lien vers la série

Erwan Morère

Malmousque

Croiser une photographie d'Erwan Morère n'est pas sans conséquence. Tant pis, trop tard.

Croiser une photographie d'Erwan Morère n'est pas sans conséquence. Tant pis, trop tard.



+ Lien vers l'espace de Erwan Morère

Sandra Fastre

Dissonance

Le psyché est énigmatique, insaisissable, incontrôlable. Il nous mène malgré nous sur des territoire (...)

Le psyché est énigmatique, insaisissable, incontrôlable. Il nous mène malgré nous sur des territoires que nous n'imaginions pas. Animée par une recherche constante de soi, j'oscille entre équilibre et disharmonie.



+ Lien vers la série

Kristophe Noel

Back to Osaka

Cela fait plus de dix ans que j'ai été renvoyé du Japon. J'appréhendais de pouvoir y retourner un jo (...)

Cela fait plus de dix ans que j'ai été renvoyé du Japon. J'appréhendais de pouvoir y retourner un jour, je doutais toujours de pouvoir refranchir la frontière. Je suis passé par Tokyo par paranoïa, m'étant fait arrêter à Osaka...



+ Lien vers la série

Maud Bernos

Because Patti

Patti par Maud à la Fondation Cartier en septembre 2014.

Patti par Maud à la Fondation Cartier en septembre 2014.



+ Lien vers l'espace de Maud

Valérian Mazataud

Eigion

À travers une série de sténopés numériques de l'horizon marin, Eigion explore l'absence d'intention, (...)

À travers une série de sténopés numériques de l'horizon marin, Eigion explore l'absence d'intention, le vide et la perte.

 



Lien vers la série

Julien Benard

POM : Paris-Dourdan

Librement inspiré de la série photo du même nom, le photofilm Paris-Dourdan invite à glisser vers le (...)

Librement inspiré de la série photo du même nom, le photofilm Paris-Dourdan invite à glisser vers les rêveries, les contemplations et les souvenirs qui traversent le voyageur...



+ Lien vers la POM

Brice Portolano

The Last Frontier

Alors qu'une course effrénée à la consommation anime le quotidien de millions d'Américains, certains (...)

Alors qu'une course effrénée à la consommation anime le quotidien de millions d'Américains, certains d'entre eux décident de quitter une vie qui leur parait vide de sens. Ils seraient environ 750,000 aux États-Unis à avoir fait le choix de vivre en auto-suffisance, "off the grid".



+ Lien vers la série

Sarah Bouillaud

Variantes à la tête de biche

Parfois, on se croit fou. On l'a vu, elle était là il y a une seconde puis le temps qu'on se re (...)

Parfois, on se croit fou. On l'a vu, elle était là il y a une seconde puis le temps qu'on se retourne pour prévenir les autres, elle a disparu. Visions entre chien et loup d'une biche qui n'en est pas une ou d'une girafe qui se prend pour une biche Hymne à la beauté de cette tête croisée par hasard dans une friperie sur St Laurent.



+ Lien vers la série

Constant Formé-Bècherat

Ils sont partis marins

{...} À peine monté à bord qu'Alex décroche la bouée de corps-mort où est amarré le bateau. Thibault (...)

{...} À peine monté à bord qu'Alex décroche la bouée de corps-mort où est amarré le bateau. Thibault range les bacs rouges qui serviront à stocker le poisson et Jean-Marc prépare son plan de route. Nous sommes encore dans les eaux calmes du bassin. Le grondement de l'eau filant à pleine vitesse sous le bateau nous berce dans la nuit fraiche d'été. Dans l'obscurité de la nuit, les lampadaires des routes côtières nous servent d'horizon.{...}



+ Lien vers la série

Nadège Mazars

Colombie : Les FARC-EP, entre guerre et paix / Colombia: The FARC-EP, between war and peace

Le portfolio présente une commission du Bloc Sud des FARC-EP (Forces Armées Révolutionnaires de Colo (...)

Le portfolio présente une commission du Bloc Sud des FARC-EP (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie - Armée Populaire) au moment où la guérilla est sur le point de reprendre pour un mois un cessez-le-feu unilatéral le 20 juillet.



+ Lien vers la série

Page suivante