1 / 54
slider (54)contact planche (54)fullscreen (54)

 

Nicolas Boyer

ET VOGUE LA GALÈRE

→  commander un tirage papier

C'est au cours d'un voyage de repérage en vue d'un tournage pour l'agence de publicité dans laquelle je travaillais en tant que directeur artistique que j'ai fait cette série en 2011 sur un bateau de croisière de la compagnie américaine Royal Caribbean reliant Southampton au Havre.
Après ma remise de peine, je me suis rappelé les propos prêtés par Molière à Géronte dans les Fourberies de Scapin : "Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?" J'ai en effet survécu à ces 3 jours, enfermé dans un microcosme pour lower-middle class britannique aussi étouffant que le village du Prisonnier n°6 et qui ressemble plus à un vaste mall flottant qu'au paradis décrit dans les brochures des croisiéristes.
Et pourtant, il faut croire que ce mode de tourisme de masse convient à beaucoup puisque ce ne sont pas moins de 300 navires qui sillonnent en permanence les mers du globe, certains pouvant accueillir jusqu'à 5000 passagers. En 2015 cela concernait environ 22 millions de touristes, dont 1/3 d'européens.