1 / 50
slider mode (50)sheet mode (50)fullscreen mode (50)

 

Jean-Christophe Milhet

Fêtes de l'Ours - Festes de l'Os

Bear Festival

→  commander un tirage papier
EN | FR

Saint Laurent de Cerdans - février 2018
Prats de Mollo - février 2019
Arles sur Tech - février 2020

Au nombre de 3, Arles sur Tech, Prats de Mollo et Saint Laurent de Cerdans, les Fêtes de l'Ours,
issues de légendes et rituels initiatiques des Pyrénées marque le renouveau printanier.
Les Fêtes de l'Ours font parties prenante du patrimoine et des évènements incontournables du Haut-Vallespir et chacune possède ses propres particularités : Arles la théâtrale, jouant sur la tradition orale, Prats la sauvage où les villageois sont « marqués » d'une trace par un ours mi-homme, mi-bête et Saint Laurent, où défilé et carnaval se mélangent autour du seul « Ours » vêtu d'une vrai peau du mammifère pyrénéen... 

Cette fête se déroule selon le même scénario depuis des décennies :
A Saint Laurent de Cerdans, pendant que les acteurs du Carnaval se rassemblent autour de l'Eglise de Notre Dame de la Sort, le 1er Ours se prépare à la maison de la chasse du village, à l'abri des regards. Puis l'Ours surgit et la foule se lance dans une cavalcade durant laquelle l'Ours chassera les jeunes filles avant d'être à son tour capturé par les chasseurs. Et la fête se poursuit jusqu'à la prochaine place, à mi parcours, ce 1er Ours, épuisé par sa « chasse » cédera sa place à son remplaçant qui conclura son parcours en essayant d'échapper à son geôlier avant que ce dernier, au coeur du village, ne joue le « pernica » et entame la danse rituelle de passage puis fait fi de raser la bête qui deviendra humaine.
A Prats de Mollo, la tradition folklorique se déroule selon un processus assez similaire à quelques détails près dont la présence de 3 ours habillés et coiffés de peau de mouton, leurs membres apparents recouverts d'huile et de suie, cette mixture qui permet de « marquer » les victimes de l'animal. Le départ est donné après l'habillage au sommet du Fort Lagarde au sommet du village puis les 3 ours partent parcourir le fort, la forêt et pour finir le village fortifié, à la recherche de jeune demoiselle à marquer de leur empreinte avant que les chasseurs et barbiers ne se donnent la main pour les capturer et les tondre sur le « foiral », sur la place extérieure du village.
A Arles, bien que suivant le même schéma que celles de ses villages voisins, la fête de l'ours se transforme au fur et à mesure de la journée en théatre de rue durant lequel le chasseur (ou trappeur) et sa Rosetta (sa femme) séduisent, entrainent puis domestiquent l'Ours avant de le tondre. Jouant scénettes sur scénettes, ils parcourent les diverses places du village jusqu'à la Place de l'Eglise ou se déroulera le climax de l'histoire, la célèbre tonte avant que les sardanes et autres dansent ne prennent le pas sur l'Ours à proprement parler.

Si pendant longtemps l'Ours fut « joué » par des marginaux auxquels ont offrait un peu d'argent, le rôle est aujourd'hui si prisé, représentant une telle fierté pour celui qui endosse ce rôle que les candidats après une première sélection, sont tirés au sort à Saint Laurent et élus à Prats.

Dores et déjà inscrites à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel en France, les fêtes de l'ours sont candidates à l'inscription au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO.

Saint Laurent de Cerdans - February 2018
Prats de Mollo - February 2019
Arles sur Tech - February 2020

There are 3, Arles sur Tech, Prats de Mollo and Saint Laurent de Cerdans, the Bear Festival,
from legends and initiation rituals of the Pyrenees marks the spring revival.
The Bear Festivals are part of the heritage and unmissable events of Haut-Vallespir and each has its own particularities: Arles the theatrical, playing on oral tradition, Prats the wild where the villagers are "marked" with a trace by a bear half man, half beast and Saint Laurent, where parade and carnival mingle around the only "Bear" dressed in real Pyrenean mammal skin ... 

This festival has been going on according to the same scenario for decades :
In Saint Laurent de Cerdans, while the actors of the Carnival gather around the Church of Notre Dame de la Sort, the 1st Bear prepares himself at the village hunting house, out of sight. Then the Bear appears and the crowd launches into a cavalcade during which the Bear will hunt the young girls before being in turn captured by the hunters. And the party goes on until the next place, halfway through, this first Bear, exhausted by his "hunt" will give up his place to his replacement who will conclude his journey by trying to escape from his jailer before the latter, in the heart of the village, plays the "pernica" and begins the ritual dance of passage and then ignores shaving the beast that will become human.
In Prats de Mollo, the folk tradition is carried out according to a process quite similar to a few details, including the presence of 3 bears dressed and wearing sheepskin, their limbs covered with oil and soot, a mixture that allows the animal's victims to be "marked". The departure is given after the dressing at the top of Fort Lagarde at the top of the village then the 3 bears leave to go through the fort, the forest and finally the fortified village, looking for young damsels to mark with their imprint before the hunters and barbers join hands to capture them and shear them on the "foiral", on the outside square of the village.
In Arles, although following the same pattern as those of its neighbouring villages, the bear festival is transformed throughout the day into a street theatre during which the hunter (or trapper) and his Rosetta (his wife) seduce, train and then domesticate the bear before shearing it. Playing on scénettes, they walk through the various squares of the village up to the Church Square where the climax of the story, the famous shearing, takes place before the sardanas and other dances take precedence over the Bear himself.

If for a long time the Bear was "played" by marginal people who were offered a little money, the role is so prized today, representing such pride for the one who takes on this role that the candidates, after a first selection, are drawn by lot in Saint Laurent and elected in Prats.

The Bear Festivals are already listed on the inventory of intangible cultural heritage in France and are candidates for inscription on UNESCO's intangible cultural heritage list.