1 / 22
slider (22)contact planche (22)fullscreen (22)

 

Isabelle Souriment

Un atelier d'un procédé ancien, l anthotype avec l artiste Marta Garcia Cardellach

Anthotype, writing with light, writing with flowers and the sun with the artist Marta Garcia Cardellach

→  commander un tirage papier
EN | FR

Nous sommes ici au Centre d'Art et de photographie de lectoure avec Marta Garcia Cardellach, une artiste photographe de Barcelone. Elle est venue le 8 Août 2020 pour réaliser un atelier d'anthotype. Avant cela nous avons visité les expositions sur la place du Bastion. Une visite commentée et présentée par Julie, une médiatrice du Centre d'Art. Elle nous a présenté ensuite un petit jeu de mémoire sur les images vues juste avant. Puis Marta nous a présenté sa technique ancienne, l'anthotype. Elle utilise des pigments végétaux, comme des épinards, des betteraves, de la spiruline, mais vous pouvez utiliser d'autres ingrédients comme du curcuma ou autre pigments végétaux. Elle a utilisé un filtre à café pour extraire le jus. Ensuite, avec un pinceau plat, elle a passé plusieurs couches sur un papier type chanson 100% coton un peu épais en faisant bien attention à bien sécher le papier à l'air libre et au sèche-cheveux entre chaque couche. Le tirage se fait au contact de forme, d'une fleur, d'une herbe et/ou également avec un phonogramme disposé directement sur le papier photosensible. Par dessus on pose une plaque de verre que l'on serre bien avec des pinces. L'exposition et la révélation de l'image se fait grâce au soleil ou au UV. Le temps peut varier entre 15mn à deux heures selon l'ensoleillement ou la puissance des UV. On peut dire que c'est une photographie écologique car elle n'utilise aucun agent chimique. Nous avons tous essayé le fabuleux procédé ancien en gardant nos distances physiques!
Pour ce qui est des expositions, elles sont visibles jusqu'au 20 septembre avec un événement "finissage" avant l'heure le 12 septembre.


" De ses liens avec le monde du cirque, Marta Garcia Cardellach adopte l'esprit nomade comme mode de vie, ce qui l'amène à voyager et à connaître d'autres cultures que la sienne, d'autres manières de regarder le monde. Elle étudie les possibilités de l'image en tant qu'outil résilient pour s'orienter et faire face à l'imprévu, qu'elle voit comme une opportunité d'apprentissage. Dès ce point de vue, la photographie devient un instrument de recherche servant à questionner les limites de la nature humaine dans la culture visuelle du 21e siècle et elle permet la possibilité d'un regard écologique sur le monde. Sa méthode se nourrit des Sciences Humaines, du travail avec les gens et de la pratique d'autres langages artistiques, qui lui permettent de jouer avec leurs différents points de vue. Depuis l'année 2016, Marta à l'objectif d'offrir une photopédagogie permettant d'utiliser la photographie comme un outil pour apprendre à vivre avec un environnement en mutation et développer un langage visuel engagé à partir des pratiques photographiques."


Site web: www.martagc.com
Instagram: @martagc_photo
Facebook: @photo.martagc



 

We are here at the Center of Art and Photography of Lectoure with Marta Garcia Cardellach, a photographic artist from Barcelona. She came on August 8, 2020, to realize an anthotype workshop. Before that, we visited the exhibitions in Bastion Square. A visit commented and presented by Julie, a mediator of the Art Center. She then presented us with a little memory game on the images seen just before. Then Marta introduced us to her old technique, the anthotype. She uses vegetable pigments such as spinach, beet, spirulina, but you can use other ingredients such as turmeric or other vegetable pigments. She used a coffee filter to extract the juice. Then, with a flat brush, she passed several layers on a slightly thick 100% cotton song paper, taking care to dry the paper in the open air and with a hairdryer between each layer. The print is made in contact with a shape, a flower, a grass, and/or also with a phonogram placed directly on the photosensitive paper. A glass plate is placed on top of the paper and tightened with pliers. The exposure and the revelation of the image is made with the sun or the UV. The time can vary between 15mn to two hours according to the sunshine or the power of UV. We can say that it is an ecological photography because it does not use any chemical agent. We have all tried the fabulous old process while keeping our physical distance!
As for the exhibition, they are visible until September 20th with a "finishing" event before time on September 12th.