1 / 41
slider modesheet modefullscreen mode

 

Adrien Nowak

La Chine, une aventure à vélo

→  commander un tirage papier

 
Nous avons décidé de parcourir la Chine à vélo. Dans l'imaginaire collectif, le vélo est omniprésent en Chine, mais il en est rien aujourd'hui. Le scooter a depuis bien longtemps remplacé le vélo. Nous sommes passé par des villes où nous nous sentions bien seuls sur les pistes cyclables envahis de deux roues motorisées.
 Il nous à d'ailleurs était très compliqué de trouver un magasin de vélos, et encore plus de trouver un vélo adapté à notre voyage. Sans compter les problèmes de communication qui ne facilitent en rien cette aventure. En effet, dans les deux régions choisies, le Guizhou et le Guangxi, l'anglais est quasiment inexistant. Seuls les enfants connaissent deux mots d'anglais appris à l'école. Cela ne nous a pas empêché de faire de belles rencontres.
Une fois les vélos trouvés, nous voici parti sur les routes, en commençant par le Guizhou, une région très vallonnée dont le développement est fulgurant actuellement. Des routes, ponts et tunnels sont en construction partout dans la région. Nous avons traversé de nombreuses routes en construction, au milieu des camions et engins de chantier. Un jour une pelleteuse nous a même aidé à franchir un éboulis, sans cela nous aurions dû faire un détour de plus de 100 km.
Pour réparer les vélos quand le besoin se faisait sentir, on ne pouvait compter que sur nous-même, les magasins de vélos étant rares, les réparateurs encore plus. Nous n'en avons croisé qu'un seul en 2 mois, qui nous a bien dépannés.
Plus de 1 600 km parcourus en deux mois, au travers de villages ethniques, de plantations de thé, de rizières en terrasses entre autres choses.