Twitter Instagram Facebook Vimeo RSS
Recherche avancée  
account
 
 
Forgot your password ?

Delphine Blast

Pour le meilleur et pour le pire

"Pour le meilleur et pour le pire...Etre un homme battu aujourd'hui en France." Daniel, 70 ans, (...)

"Pour le meilleur et pour le pire...Etre un homme battu aujourd'hui en France." Daniel, 70 ans, retraité, région parisienne.

« Au mois d'août, elle décide de me tuer ». Alors qu'il a une soixantaine d'année et travaille en tant que directeur photo dans le cadre d'un long métrage au Burkina Faso, il rencontre Maria, jeune burkinabaise de 40 ans son ainée. Si l'histoire commence légèrement et sans véritable désir d'avenir pour Daniel, ce n'est pas le cas de Maria qui y voit rapidement un avenir meilleur et réussit à tomber enceinte au bout de quelques semaines. 



+ Lien vers la série

Tao Douay

Dans les entrailles

D'emblée, les spectres sont là. Des photos en noir et blanc argentique de format carré imposent l'év (...)

D'emblée, les spectres sont là. Des photos en noir et blanc argentique de format carré imposent l'évidence des revenants, des fantasmes et des fantômes, du dédoublement entre les morts et les vivants, de ce qu'il appelle « la lueur des entrailles »... Un des plus grands penseurs du XX° siècle Gilles Deleuze affirmait qu'on reconnaissait un artiste à son obsession et qu'il fallait demander à un artiste qu'elle était son obsession.



+ Lien vers la série

Clara Chichin

Sous les yeux que quelques minutes épuisent

- le vent -
- les larmes font peser les cernes -
sous les yeux que quelques minutes épuisent .
Le (...)

- le vent -

- les larmes font peser les cernes -

sous les yeux que quelques minutes épuisent .

Le temps, le vent, font se déplier, défiler, les images dans un espace-temps onirique, une durée en train de séécouler. Les images séimpressionnent et s'évanouissent sur la rétine.

 



Lien vers la série

Lucie Pastureau

Loos-en-Gohelle

Loos-en-Goelle, une ancienne ville minière en transition qui fait le paris du dévelopement écologiqu (...)

Loos-en-Goelle, une ancienne ville minière en transition qui fait le paris du dévelopement écologique et d'une politique participative. Depuis juin 2012, le Bassin minier Nord-Pas de Calais est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

 



voir les images

Martin Bertrand

Là où les lignes s'affrontent (LA DEFENSE)



+ Lien vers la série

Sandra Fastre

L'herbier

Ambiance polar des années 1900, brume et éclairage public révèlent des Jardins mystérieux. Toulouse, (...)

Ambiance polar des années 1900, brume et éclairage public révèlent des Jardins mystérieux. Toulouse, compte plusieurs jardins publics dont deux apparus au 18 ème siècle: Le Jardin Royal et le Jardin du Grand Rond qui présentent de nombreuses variétés toutes aussi impressionnantes que sublimes.



Lien vers série

Loic Lautard

Je veux mourir en pleine nature

Que les fins de journées d'automne sont pénétrantes ! Ah ! pénétrantes jusqu'à la douleur& (...)

Que les fins de journées d'automne sont pénétrantes ! Ah ! pénétrantes jusqu'à la douleur ! car il est de certaines sensations délicieuses dont le vague n'exclut pas l'intensité ; et il n'est pas de pointe plus acérée que celle de l'Infini.



+ Lien vers la série

Rafael Yaghobzadeh

France : Les derniers instants du camp de réfugiés de Calais

Le 24 octobre 2016, le gouvernement français a lancé un second plan d'évacuation et de démantalement (...)

Le 24 octobre 2016, le gouvernement français a lancé un second plan d'évacuation et de démantalement du camp de réfugiés de La Lande de Calais où plus de 10.000 d'Afghans, Soudanais, Erythréens, Kurdes s'étaient installés, avec l'espoir de pouvoir passer la frontière franco-britanique par n'importe quels moyens. Au total, plus de 6.000 personnes ont été répartis dans des centres d'accueil et d'orientation (CAO) disséminés sur le territoire, selon les autorités. Photographies : Rafael Yaghobzadeh 



+ Lien vers la série

Jérémy Charbaut

Corps et Âme. Songeurs du Maroc.

Corps et Âme. Songeurs du Maroc. Tanger, Maroc - 2014.

Corps et Âme. Songeurs du Maroc. Tanger, Maroc - 2014.



Corps et Âme. Songeurs du Maroc.

Martin Bertrand

Avant-Après / Au fil de la Seine



+ Lien vers la série

Adelap

New York - Walk. Wait.

Voilà le New York que j'ai découvert. L'endroit où j'ai marché, marché, marché. L'endroit où je me s (...)

Voilà le New York que j'ai découvert. L'endroit où j'ai marché, marché, marché. L'endroit où je me suis arrêtée, où j'ai attendu. Et j'ai marché, marché, marché, médusée par tant d'ébullition, de vie. City of New York, si lumineuse en cette belle arrière saison ensoleillée, si cosmopolite, si différente, si immense. Walk, Wait, tout le temps, chaque instant. Une simple visiteuse, appareil au poing, mon premier New York!

+ Lien vers la série

David Maurel

"Poor Child Family" : portrait of a stylish concil estate

Groupe d'amis liées par leurs passions pour l'art à travers la danse, la peinture, la musique et leu (...)

Groupe d'amis liées par leurs passions pour l'art à travers la danse, la peinture, la musique et leurs passions pour Basquiat, prise à Saint-Gratien en novembre 2016.



+ Lien vers la série

Sandra Fastre

Front of me

Clubbeuse, addict des soirées Toulousaines, je vivais autant la nuit que le jour. C'était une échapp (...)

Clubbeuse, addict des soirées Toulousaines, je vivais autant la nuit que le jour. C'était une échappatoire à mon quotidien diurne peu réjouissant.

Souvent confrontée aux regards insistants, sourires aiguisés, sous-entendus, jeux de séduction...J'ai commencé à prendre des photographies. J'avais envie d'inverser le rôle. Le regardeur, parfois l'intrus n'est plus forcément celui que l'on croit.

Ce travail démarré en 2010  a évolué au fil des périodes. Je  provoquais la rencontre et d'un petit échange, regard pétillant à l'appui, je proposais des portraits masculins dans les toilettes filles. Jusqu'à présent je n'ai eu aucun refus. Ils ont tous été volontaires et bons joueurs.



+ Lien sur la série

Chau-Cuong Lê

Sunflowers x China Blue

Projet personnel. Sous le soleil au zenith, les champs de tournesols se gorgent de lumière. Dans les (...)

Projet personnel. Sous le soleil au zenith, les champs de tournesols se gorgent de lumière. Dans les travées, la poussière s'élève, les enfants circulent entre les plants, disparaissent, se fondent dans le décor au hasard de leurs aventures... Monein - Béarn, France (Août 2016)



+Lien vers la série

Constance Decorde

Iqrit: going back home

"Golda Meir avait dit que la 3ème génération aurait tout oublié de la Nakba. Nous lui montrons qu'il (...)

"Golda Meir avait dit que la 3ème génération aurait tout oublié de la Nakba. Nous lui montrons qu'il n'en est rien". 

Iqrit est un village situé en Galilée dans le nord d'Israël, à la frontière du Liban. En 1948, ses 490 habitants, tous chrétiens catholiques, sont évacués par l'Etat d'Israël en raison d'opérations militaires, seulement pour 2 semaines, leur avaient promis les soldats ; mais finalement, ses habitants ne peuvent plus retourner chez eux, Iqrit ayant été déclarée zone militaire. En juillet 1951, la Cour Suprême de Justice d'Israël émet un arrêt historique donnant le droit aux habitants d'Iqrit de retourner chez eux. Le gouvernement israélien ignore cette décision, et le 24 décembre 1951, sous les yeux du « maire » du village, l'armée démolit entièrement le village, à l'exception de l'église et du cimetière, qui existent toujours à ce jour. Dans les années 1970, et suite à de nombreux recours en justice, l'Etat d'Israël autorise les déplacés à utiliser le cimetière d'Iqrit pour leurs funérailles, et l'église pour leurs offices religieux, mais toujours pas à rentrer chez eux. Aujourd'hui, la communauté d'Iqrit, descendants inclus, comptabilise environ 1 300 personnes. Ils vivent tous dans la région du nord d'Israël, ont la nationalité Israélienne, mais sont déterminés à revenir à Iqrit et à reconstruire leurs maisons. Ils continuent d'utiliser l'église pour les messes, les baptêmes et les mariages, ainsi que le cimetière pour les funérailles ; depuis 1995, des camps d'été pour les enfants sont organisés chaque année.

Ce reportage suit depuis le combat de la communauté d'Iqrit sur 3 générations pour revenir chez eux.



+ lien vers la série complète

Martin Bertrand

Cuba: Le Port de l'Espérance.

Puerto Esperanza est un petit village de Cuba. Son port a beaucoup servi aux cubains pour émigrer en (...)

Puerto Esperanza est un petit village de Cuba. Son port a beaucoup servi aux cubains pour émigrer en Floride. De ce fait, il est maintenant fermé aux pêcheurs inconnus du gardien. Malgré tout, le bonheur règne dans ce village.



+ Lien vers la série

Didier Bizet

la resurection de la petite mer d'Aral.

Dans le petit village de Tastubek situé à 90 km d?Aralsk, l'ancien port principal de la petite mer d (...)

Dans le petit village de Tastubek situé à 90 km d?Aralsk, l'ancien port principal de la petite mer d'Aral, les années soviétiques ont laissé quelques traces que personne n'oubliera. Mais depuis l?achèvement du barrage de Kokaral en 2005, puis avec l?arrivée du réseau électrique en 2009, la vie semble différente à Tastubek. Akerke et son mari Nurzhan, qui se sont installés il y a quelques années dans ce village, vivent désormais de la pêche dans cette région du Kazakhstan qui semblait totalement morte il y a encore quelques années. 



Lien vers la série.

Karen Assayag

Aïn Diab ou la source des loups.

Cette série documentaire présente l'évolution du Maroc sous le prisme du microcosme d'une plage popu (...)

Cette série documentaire présente l'évolution du Maroc sous le prisme du microcosme d'une plage populaire de la côte casablancaise. A travers des portraits et entretiens, ce sont les principaux problèmes auxquels le Maroc fait face qui ont été évoqués : montée de l'islamisme, chômage, couple, drogue, politique, etc. Il s'agit d'une photographie de la société marocaine actuelle, entre tradition et modernité, à l'heure où l'ouverture sur l'occident explose avec l'accès aux internets et aux chaînes satellitaires mais aussi où le PJD (parti islamiste) rempile pour 5 autres années conservatrices après sa réélection le 7 octobre 2016...



Cliquez ici pour voir la série.

Delphine Blast

Quinceañera

La "Quinceañera" ou "Fête des quinze ans" est une fête traditionnelle dans le monde latino-hispaniqu (...)

La "Quinceañera" ou "Fête des quinze ans" est une fête traditionnelle dans le monde latino-hispanique et marque le passage de l'enfance à la femme adulte pour la jeune fille qui fête ses quinze ans.



+ Lien vers la série

Karin Crona

IDF en RER

On peut découvrir des moments de vie singuliers et éphémères partout, si on se laisse porter par sa  (...)

On peut découvrir des moments de vie singuliers et éphémères partout, si on se laisse porter par sa curiosité. Voici une invitation au voyage en Ile de France par RER, à la porté de tous.



Lien vers la serie

Jean-Michel André

L'autre pays

En 2010, je commence à photographier l'intérieur des terres de la province d'Alicante en Espagne. Je (...)

En 2010, je commence à photographier l'intérieur des terres de la province d'Alicante en Espagne. Je parcours une carte étrange, dessinée par des rangées d'appartements vides, de rues sans nom, d'urbanizaciónes qui se dressent seules, dans un désert. Au milieu de squelettes de béton et de rouille, je fais comme l'archéologie à ciel ouvert d'un champ de bataille : celui de la spéculation immobilière.



+ Lien vers la série

Didier Bizet

15ème anniversaire du 9-11.

Le 11 septembre 2016 à New-York, les commémorations du 9-11.

Le 11 septembre 2016 à New-York, les commémorations du 9-11.



Lien vers la série

Martin Bertrand

La Havane passagère

A travers cette série, un instant de La Havane est figé, différent de la veille et du lendemain.
+  (...)

A travers cette série, un instant de La Havane est figé, différent de la veille et du lendemain.



+ Lien vers la série

Sandra Fastre

Une histoire s'écrit

A droite je regarde dans les plus beaux yeux A gauche entre les ailes aveugles de la peur
A dr (...)

A droite je regarde dans les plus beaux yeux A gauche entre les ailes aveugles de la peur

A droite à jour avec moi-même A gauche sans raison aux sources de la vie.

J'écoute tous les mots que j'ai su inspirer Et qui ne sont plus à personne

Je partage l'amour qui ne me connaît pas Et j'oublie le besoin d'aimer.

Mais je tourne la tête pour reprendre corps Pour nourrir le souci mortel d'être vivant ...

Paul Eluard-L'Amour La Poésie Gallimard ed. 2013



+ Lien vers la série

Page précédente   Page suivante