+33 (0)7 86 49 90 48

isaert-brugere[at]hanslucas.com

bio en

Deux personnes différentes aux approches de la vie différentes ; l'une psycho-rigide, partisane du contrôle, l'autre psycho-libérée, adepte du « c'est pas très grave ».
Céline, parcours d'une cohérence à toute épreuve, entièrement consacré à la photographie, depuis sa scolarité au lycée, l'obtention de ses diplômes (bachelor arts appliqués, option photo et master 1 Recherche cinéma) jusqu'à sa vie professionnelle, en tant que photographe ou tireur.
2014, année de la rupture : Céline rencontre Vincent, quitte son ancien travail, le rejoint à Paris, ils vivent dans un 13 m², et par un fortuit hasard, se retrouvent accompagné d'un lapin. Au détour d'une conversation animée concernant la photographie, Céline vexe Vincent, en retour, il la bouscule, lui
propose de se réveiller, d'ouvrir à nouveau les yeux et de reprendre ses travaux photo perso.
Vincent, études brillantes, sans grande cohérence (diplôme de Sciences Po Toulouse, master de Gestion, master de Communication, licence d'Histoire -un bout seulement) ; début de carrière professionnelle chaotique, Vincent a commencé par rater son entrée dans le monde du travail, à errer de PME en groupes internationaux, du service public au secteur marchand.
2014, année de la confirmation : Vincent sait ce qu'il ne veut plus faire, passer sa vie à la gagner, être l'esclave du salariat. Il rencontre Céline, photographe qui avait souhaité le portraiturer mais à laquelle il a dit non, préférant lui proposer de faire leur vie ensemble. Au détour d'une conversation, Céline lui jette un violent « tu fais des images, pas des photos ». Alors, il est sorti de son studio, ensemble, ils sont
allés voir là-bas, sur la route, ce qu'il se passait.
Depuis, indissociables, ils consacrent leurs vies à la photographie documentaire.

Two different people with different life approaches; one psycho-rigid, partisan of control, the other psycho-liberated, adept of "it's not that serious".
Céline, a totally coherent university course, entirely dedicated to photography, since her schooling in high school, her diplomas (bachelor applied arts, option photo and master 1 Cinema research) until her professional life, as a photographer or lab printer.
2014, year of the break: Céline meets Vincent, leaves his former job, joins him in Paris, they live in a tiny flat, and by chance, a rabbit joins their lives. During a tense discussion about photography, Céline vexes Vincent, in return, he jostles her, offers her to wake up, open her eyes again and resume her personnal photographic work.
Vincent, brilliant studies, without much coherence (graduated from Sciences Po Toulouse, master of Management, master of Communication, license of History - only a part); chaotic start of professional career, Vincent began by failing his entry into the labor market, wandering from small compagnies to international groups, from public service to the commercial sector.
2014, year of confirmation: Vincent knows what he does not want anymore, spending his life winning it, being a slave to wage labor. He meets Celine, a photographer who asked to portray him but he refused, preferring to offer her a life together. During a conversation, Celine said violently "you do pictures, not photographs." So, he came out of his studio, together they decided to take the road, to see what's going on outside.
Since, inseparable, they dedicate their lives to documentary photography.

Céline Isaert & Vincent Brugère

Based in Paris (France)

Currently in Lille (France)

portfoliosee archive

Portrait d'un territoire : l'inscription des gilets jaunes dans…

Immersion de plusieurs mois au sein du mouvement des gilets jaunes du Tarn pour comprendre son ancrage territorial.

Une vie sur la route | sujet en cours |

Vivre sur la route, ce n'est pas seulement suivre son tracé, c'est aussi accepter de subir sa loi.

Europe 2050 ; Sofia, un climat hostile aux « migrants »

Pays le plus pauvre de l'UE, la situation de la Bulgarie est complexe, la confrontation et l'ouverture à l'Autre n'y sont pas une évidence.

L'enseignement « hors contrat »

Les conditions d'apprentissage des établissements ne sont pas toujours conformes à ce que nous pouvons imaginer.

Europe 2050, d'une barrière à l'autre

Depuis la Norvège jusqu'à la Bulgarie, panorama des barrières érigées contre l'immigration.

Europe 2050, enfance de l'immigration

Quel accueil en Europe pour ces "petits" demandeurs d'asile qui parfois n'ont pas plus de quelques mois.

Cette France que l'on pense déconnectée

C'est cette France qui n'est pas la gagnante de la mondialisation, qui subit pleinement le diktat de la concurrence et de la performance.

Europe 2050, camps de fortune au coeur de l'Europe

Parcours de migrants jalonnés de squats et de campements.

Europe 2050, socialisation et intégration

Tout candidat à l'asile se voit confronté inéluctablement aux problématiques de socialisation et intégration. Comment y répondre ?

Europe 2050, d'un territoire à l'autre

Esquisse du visage l'immigration en Europe depuis 2015 et de la façon dont les pays de l'UE y font face.